Blog

Illustrations de Kefan Shi

Le concepteur visuel et illustrateur Kefan Shi crée une imagerie débordante de symbolisme et de métaphores. Nous avons discuté avec lui de l’origine de cette approche et de la manière dont elle l’a aidé à définir son identité.

Les ambitions artistiques de Kefan Shi remontent à son enfance passée à lire des bandes dessinées. Après avoir affiné ses compétences en matière d’illustration et de conception visuelle à l’école d’art, il jongle aujourd’hui entre le travail en free-lance et les projets de ses clients, qui vont de la conception d’emballages à l’illustration en passant par le motion design.

L’un des faits marquants de sa carrière est le travail de prévisualisation qu’il a réalisé pour le Shanghai Science and Technology Museum Children’s Playground (aire de jeux pour enfants du musée des sciences et de la technologie de Shanghai). « Dans ce projet, j’étais responsable de la conception intérieure du plan au sol, et c’était la première fois que je concevais un espace à grande échelle », explique-t-il. « Grâce à la confiance et à la communication mutuelle avec l’équipe, j’ai rapidement trouvé ma voie.

« L’aire de jeux pour enfants se compose de différentes zones avec différents thèmes, tels que la jungle et l’océan. La compréhension des couleurs dans l’illustration m’a beaucoup aidé dans ce projet, en m’aidant à faire correspondre les couleurs aux différents thèmes et à établir des liens entre eux. Le résultat m’a surpris, du graphisme au rendu final. »

illustration kefan shi_1

Lorsqu’il s’agit de sa plus grande inspiration artistique, Kefan a une réponse claire : Hieronymus Bosch. L’attrait de son œuvre légendaire réside en partie dans la richesse du symbolisme et de la narration, que Kefan aime traiter.

« Les tableaux de Bosch ne se décrivent pas en une seule phrase ou en quelques mots », explique-t-il. « Chaque élément joue un rôle différent, comme le hibou. Le hibou est un animal dans les peintures de Bosch, mais en même temps, il peut être interprété de différentes manières. Il peut représenter la Mort, il peut être un symbole de la nuit. Il peut symboliser un observateur qui observe la gaieté des êtres humains. Toutes ces interprétations différentes peuvent conduire à des histoires différentes.

« Dans mon œuvre Embrace Yourself, j’ai appliqué la même méthode. Dans mon histoire, les hiboux – des prédateurs qui volent et observent la nuit – symbolisent un danger inconnu et l’incertitude. La combinaison de ces idées et de ces éléments permet aux images d’être lisibles d’une manière ou d’une autre.

« J’aime que le public lise mes images avec son propre point de vue. Bien sûr, ces métaphores sont les indices de l’histoire qui rendent les peintures agréables, lesquelles sont toujours organisées autour de l’idée de l’histoire elle-même. »

illustration kefan shi_2
illustration kefan shi_3

Outre l’œuvre de Bosch, Shanghai, la ville où Kefan a grandi, reste une influence créative durable. « La ville présente une grande diversité culturelle, avec une culture chinoise traditionnelle et des influences occidentales », explique-t-il. C’est pourquoi Shanghai est également appelée « culture HAIPAI ».

« Shanghai compte de nombreuses galeries, foires et musées d’art, ainsi que la semaine des expositions d’art. J’aime visiter ces lieux pour trouver l’inspiration pour mes créations. La ville a cultivé mon intérêt pour l’art, mon amour de la culture et mon appréciation de la diversité. »

Les thèmes du bien-être mental et de l’identité sont au cœur de toutes les œuvres de Kefan. Ce dernier thème est particulièrement important pour Kefan, car la création artistique l’a aidé à accepter sa propre identité. « C’est encore un sujet délicat pour moi », explique-t-il. « J’ai ressenti les effets négatifs de l’anxiété qu’elle engendre, les sentiments d’insécurité et de désorientation.

« Accepter qui je suis a été un long processus de guérison pour moi. Le dessin est un moyen d’intégrer mon courage et mes espoirs, comme le montrent mes œuvres telles que Embrace Yourself. Je dirais que l’identité personnelle et le bien-être mental sont un long voyage que je dois explorer. »

Lorsqu’il ne traite pas ces sujets, Kefan expérimente également la technologie de la réalité augmentée et ses possibilités artistiques. Il s’intéresse notamment à la manière dont ses images peuvent interagir avec le réalisme. « Au lieu d’images en 2D, l’œuvre peut interagir avec la vie réelle et l’environnement dans des scénarios réels », explique-t-il.

« L’avènement de la technologie de la réalité augmentée m’apporte un nouvel éclairage sur mon secteur d’activité. Actuellement, j’utilise Spark AR et Adobe Aero pour montrer mon travail sur la réalité augmentée. Mon premier projet à relier mon art à un lieu réel est Vase et oiseaux.

Dans cette œuvre, je pense au quartier chinois et à la ville de New York : elle pose la question de savoir si une culture est piégée dans un « melting pot » au rythme effréné ou si elle est libre de se développer grâce à son environnement dans un autre cadre culturel. Ce type de travail sur l’AR et la localisation est une direction que j’ai l’intention de prendre plus souvent.