Blog

Sam Onche, portraits avec un style des années 90

Illustrateur et peintre à l’huile nigérian basé aux États-Unis, le voyage de Sam Onche dans le monde de l’art a connu de nombreux rebondissements au fil des ans. Plus récemment, il s’est tourné vers les portraits, utilisant le numérique ainsi que l’huile pour peindre des personnages noirs qui racontent « des histoires importantes et suscitent de nouvelles conversations ».

Inspiré par des artistes surréalistes et contemporains, Sam est attiré par la mode, la musique et la culture, l’afro-futurisme étant également un thème clé d’exploration dans son travail. “J’aime combiner des motifs, des objets et des couleurs de manière surprenante pour ce style d’art”. “Et je me concentre sur les portraits parce qu’il est difficile de transmettre un sentiment à travers eux, à mon avis. Cela m’oblige à être intentionnel avec les marques que je fais et les attitudes que je choisis d’employer. J’aime aussi le fait que les portraits soient personnels, ce qui aide avec la narration.”

Ce sont les histoires que Sam aime le plus. À propos de ses portraits récents, présentés ici, Sam dit que ses personnages sont fictifs : « Ce sont des gens que j’imagine en fonction de l’histoire que je veux raconter. Vous avez peut-être remarqué que je peins principalement des personnages noirs, ce qui est intentionnel. Je veux des noirs être aussi colorée que possible et être représentée dans le monde de l’art. Je suis attirée par leurs yeux, leurs cheveux et leurs tenues. Je suis inspirée par la culture, la mode et la musique qui les entourent.”

Né dans l’État de Benue au Nigéria, Sam a déménagé aux États-Unis en 2015 et est sur le point d’obtenir son diplôme du Colby College de Waterville, dans le Maine, où il a étudié l’art en studio en se concentrant sur la peinture à l’huile. De plus, il crée des illustrations numériques pour des affiches, des gravures, des couvertures de livres et des couvertures d’albums – et il est également ouvert aux commandes si vous souhaitez faire réaliser une œuvre d’art spécialement pour vous.

portraits-sam-onche_01
Ville d’aluminium © Sam Onche
portraits-sam-onche_02
Jeu de cartes © Sam Onche

Décrivant son style comme « peintre mais audacieux », les portraits de Sam – qu’ils soient numériques ou créés à l’huile – sont pleins de profondeur et d’émotion, vous attirant avec les yeux de chacun de ses sujets pleins d’histoires que nous aspirons à entendre mais que nous ne saurons jamais ou ne comprendrons peut-être jamais. . Les petits détails et accessoires ne font qu’ajouter au mystère. Et le choix de couleurs, glorieusement vibrantes avec un soupçon de mode des années 90, comprend des éclats de lumière qui frappent chaque visage pour illuminer diverses caractéristiques. C’est un style qui a évolué pour combiner l’enfance de Sam au Nigeria, où il a été influencé par l’art africain et la fabrication de marques, avec son expérience jusqu’ici de l’Amérique du Nord. Il présente également Jean-Michel Basquiat, Kadir Nelson et Daniel Clarke comme de grandes influences sur son travail.

« Vivre la vie au Nigeria et en Amérique est la meilleure chose qui me soit arrivée de manière créative », déclare Sam. « Je dirais que j’ai inconsciemment trouvé un moyen de fusionner mes expériences des deux endroits dans mon travail. J’aime parfois comparer mon art à la musique : c’est comme combiner les sons du tambour parlant africain et l’imprégner d’un rythme de type occidental. C’est difficile à expliquer.”

portraits-sam-onche_03
Osez rêver © Sam Onche
portraits-sam-onche_04
Deux roses © Sam Onche

Parmi les histoires qu’il véhicule dans son travail, Sam admet qu’il inclut plusieurs des siennes : “Cela va de mon travail afro-futuriste influencé par le visionnage de films de science-fiction et les jeux vidéo à la narration d’histoires sur les Noirs. Dernièrement, après le décès de mon père, j’ai peint beaucoup de personnages masculins qui partagent des histoires liées à ma relation avec lui. J’aime la mode et la musique et j’habille mes personnages avec des vêtements que je me verrais porter. “

De tous les portraits que nous avons partagés avec vous ici, Sam doute qu’il puisse choisir un favori car “chacun raconte une histoire différente qui m’intéresse”. Mais s’il était poussé, il choisirait « Carrés noirs et blancs ». “Dans ce tableau surréaliste, je parle de mes espoirs d’égalité et de paix mondiale, de croissance et de noirceur. J’espère répandre la joie, l’espoir, la force et la créativité à travers la mode, la culture et la musique dans mon travail. Et j’espère que les gens verront le noir les gens comme normaux et inoffensifs comme tout le monde.”

portraits-sam-onche_05
Carrés noirs et blancs © Sam Onche