Blog

Optimiser les images pour de meilleures performances

Un site Web lent peut nuire à votre classement dans les moteurs de recherche et détourner les visiteurs. De plus, le fait d’avoir de gros fichiers image est l’une des principales causes des temps de chargement lents. Heureusement, il existe plusieurs façons d’optimiser les images pour les performances Web.

Dans cet article, nous discuterons de l’impact des images sur les performances de votre site. Nous partagerons ensuite différentes manières d’optimiser efficacement vos photos.

Dans quelle mesure les images affectent-elles les performances Web ?

Les images peuvent affecter considérablement les performances globales de votre site. Pour offrir la meilleure expérience utilisateur (UX) possible , vous devez vous assurer que votre contenu est optimisé pour les éléments essentiels du Web de Google .

Les Core Web Vitals sont des mesures que Google utilise pour évaluer les performances de votre site Web. Lorsque vous exécutez un test de vitesse de page, Google génère un rapport basé sur plusieurs facteurs, notamment :

  • First Contentful Paint (FCP) : lorsque le navigateur affiche le premier élément Document Object Model (DOM) sur votre page.
  • Largest Contentful Paint (LCP) : le temps qu’il faut à votre site Web pour afficher le plus grand élément de votre page (généralement une image ou une vidéo).
  • Délai de première entrée (FID) : la durée entre le moment où un utilisateur interagit pour la première fois avec votre page (comme un clic sur un bouton) et le moment où le navigateur répond à cette action.
  • Cumulative Layout Shift (CLS) : quelle quantité de contenu de votre site Web se déplace autour de la page lors de son chargement. Par exemple, des éléments tels que des images et des boutons peuvent se déplacer sur l’écran, empêchant les utilisateurs d’interagir avec votre site.

Vous pouvez vérifier les notes de votre site dans ces domaines en utilisant un outil en ligne tel que PageSpeed ​​Insights ou GTMetrix. Tout ce que vous avez à faire est d’entrer votre URL, et vous recevrez ensuite un rapport avec vos scores :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_01

Le rapport vous donne également des suggestions sur la façon d’améliorer vos performances. Ce conseil peut inclure des images qui doivent être optimisées pour des temps de chargement plus rapides.

Par exemple, le rapport peut identifier le plus grand élément de contenu sur votre page comme l’image principale. Si tel est le cas, vous pouvez redimensionner et compresser le fichier image pour améliorer votre score LCP.

Les images peuvent également avoir un impact sur votre score CLS. Un score CLS élevé suggère que votre site contient des images sans attributs de hauteur et de largeur spécifiés.

Le navigateur passe donc du temps à essayer de redimensionner les images de manière appropriée. Ce processus entraîne le déplacement d’éléments au fur et à mesure du chargement de votre page, perturbant ainsi l’expérience utilisateur. Vous pouvez facilement résoudre ce problème en définissant des dimensions pour chaque photo que vous téléchargez sur votre site.

2 façons d’optimiser vos images

Comme nous l’avons vu, les images peuvent affecter vos scores Core Web Vitals. Examinons deux façons efficaces d’optimiser les images pour les performances Web !

1. Compressez vos images

La compression est le processus de réduction de la taille du fichier de votre image . Il existe deux principaux types de méthodes de compression :

  • Lossy : cette méthode supprime de grandes quantités de données de votre image, réduisant considérablement la taille du fichier.
  • Sans perte : cette technique de compression réduit la taille de votre fichier sans supprimer aucune donnée de l’image.

Les fichiers image volumineux peuvent mettre à rude épreuve vos temps de chargement, ce qui entraîne un site Web lent. Ils peuvent également prendre beaucoup de place sur votre serveur.

Par conséquent, nous vous recommandons de compresser toutes les images que vous téléchargez sur votre site :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_02

La compression avec perte a tendance à être plus efficace que la compression sans perte . C’est parce qu’il vous donne plus de flexibilité avec la réduction de la taille. Le seul inconvénient est que la compression avec perte pourrait avoir un impact sur la qualité de vos images.

2. Redimensionnez vos images et utilisez les bonnes dimensions

Un autre moyen efficace d’optimiser les images pour les performances Web consiste à les redimensionner. En règle générale, plus les dimensions sont grandes, plus la taille du fichier est importante.

Par conséquent, vous pouvez envisager de recadrer vos images avant de les télécharger sur votre site Web. Vous pouvez le faire avec un logiciel de retouche d’image de votre choix.

De plus, lorsque vous téléchargez une image sur votre site, WordPress générera automatiquement différentes tailles pour celle-ci. Ceux-ci incluent généralement des versions grandes, moyennes et petites, ainsi que des vignettes :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_03

De cette façon, WordPress vous permet de proposer la taille d’image la plus appropriée à vos lecteurs. Cela aide également le navigateur à afficher les dimensions correctes de l’image en fonction des appareils de vos visiteurs. En tant que tels, ces paramètres rendent votre site Web plus réactif.

Lorsque vous ajoutez une image à vos publications, vous souhaiterez peut-être définir la taille sur grande plutôt que sur la pleine taille. De même, si vous concevez un flux de blog, vous pouvez sélectionner des vignettes au lieu de tailles d’image plus grandes pour vos photos en vedette.

Si vous utilisez une dimension plus grande que nécessaire, vous exercerez une pression inutile sur la vitesse de votre site. Vous prendrez également plus d’espace sur votre serveur.

Comment optimiser les images de la bonne manière

Heureusement, il existe plusieurs outils que vous pouvez utiliser pour optimiser les images pour les performances Web. Cette section examinera quelques bonnes pratiques pour vous aider à démarrer.

1. Utilisez un outil ou un plugin de compression d’image

Comme mentionné précédemment, la compression permet de réduire la taille du fichier de vos images. Vous pouvez utiliser de nombreux outils pour compresser vos photos, notamment des logiciels de retouche d’images tels qu’Adobe Photoshop ou Microsoft Photos.

Vous pouvez également utiliser un outil en ligne comme TinyPNG :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_04

Cet outil utilise une compression avec perte pour réduire la taille de vos fichiers WEBP, JPEG et PNG . Tout ce que vous avez à faire est de télécharger vos images et TinyPNG les compressera pour vous.

Alternativement, vous pouvez utiliser un puissant plugin d’optimisation d’image tel que Imagify :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_05

Une fois que vous avez installé et activé le plugin sur votre site, vous pouvez aller dans Paramètres > Imagify pour définir vos préférences de compression :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_06

Nous vous recommandons de régler le niveau de compression sur Agressif . Ce paramètre réduira considérablement la taille du fichier sans aucune différence notable dans la qualité de l’image.

Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur Enregistrer les modifications . Imagify compressera désormais automatiquement toutes les images que vous téléchargez sur votre site.

2. Redimensionner les images dans l’éditeur WordPress

Nous avons également parlé de l’importance de redimensionner vos images pour des temps de chargement plus rapides. Vous pouvez redimensionner vos photos sur votre ordinateur avant de les télécharger sur votre site WordPress.

Cependant, vous pouvez également redimensionner vos images dans WordPress. Sélectionnez simplement l’image dans votre article ou page, et ajustez la largeur et la hauteur dans le panneau des paramètres sur votre droite :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_07

Vous pouvez également localiser l’image dans votre médiathèque et sélectionner Modifier l’image . Cette action vous amènera à une fenêtre où vous pourrez recadrer votre image et définir de nouvelles dimensions :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_08

Comme vous pouvez le voir, l’éditeur WordPress vous permet également de choisir l’une des tailles d’image générées automatiquement. Si vous utilisez des graphiques dans des articles de blog, nous vous recommandons d’opter pour une grande taille plutôt qu’une taille réelle . Ce paramètre rendra des tailles d’image plus petites sans compromettre la qualité.

3. Modifiez votre limite de téléchargement maximale

WordPress est livré avec une taille de fichier de téléchargement maximale. Ce montant peut varier en fonction des ressources allouées par votre hébergeur.

Pour vérifier votre taille de fichier maximale actuelle, accédez à Médias > Ajouter un nouveau dans votre tableau de bord WordPress. Sur cette page, vous verrez votre limite de téléchargement :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_09

En règle générale, vous n’aurez pas besoin de modifier cette valeur, sauf si vous téléchargez des fichiers plus volumineux. Cependant, vous souhaiterez peut-être réduire la limite de taille de fichier pour empêcher d’autres utilisateurs de télécharger des images plus grandes que nécessaire. Ce paramètre peut être pratique si vous gérez un blog multi-auteurs.

Pour ce faire, vous pouvez simplement contacter votre hébergeur et lui demander de modifier la taille maximale du fichier de téléchargement. Alternativement, vous pouvez modifier la limite de téléchargement WordPress en modifiant votre fichier php.ini .

4. Retarder les scripts de redimensionnement

Une autre façon d’optimiser les images pour les performances Web consiste à ajuster le placement de vos scripts dans votre code HTML. JavaScript est très gourmand en ressources et toute forme d’interactivité intégrée à votre code HTML peut entraîner un retard de chargement.

Il est de pratique courante de créer un lien vers des pages JavaScript externes au bas de votre code. Cela permet au modèle d’objet de document (DOM) de se charger complètement avant que les éléments interactifs ne soient activés.

Cependant, certains extraits de code JavaScript sont couramment utilisés dans le DOM. Un exemple est l’écouteur d’événement « onclick », qui indique à un bouton ce qu’il doit faire lorsqu’un utilisateur clique dessus.

Par conséquent, si vous utilisez un script pour optimiser vos images, son timing peut affecter le temps de chargement de votre page. Vous pouvez résoudre ce problème en utilisant un plugin tel que Flying Scripts :

optimiser-images-pour-meilleures-performances_10

Cet outil vous permet de retarder l’exécution de scripts spécifiques jusqu’à ce qu’il n’y ait aucune activité de l’utilisateur. Ce paramètre peut aider à réduire le temps de chargement de votre page.

Conclusion

L’optimisation de vos images peut accélérer votre site et améliorer l’UX. De plus, Core Web Vitals de Google prend en compte la taille des images lors de l’évaluation de la qualité et des performances de votre site.

Dans cet article, nous avons examiné plusieurs moyens efficaces d’optimiser les images pour les performances Web. Ces méthodes incluent la compression d’images avec un plugin et le redimensionnement de vos photos dans l’éditeur WordPress.